Blog/Op-Ed

Ahmed Youssouf, "MOSC vers la lutte contre la violence", Blog Post

Youssouf • 7 June 2019

0 comments
1 likes

MOSC vers la lutte contre la violence

La Maison des Organisation de Société Civile (MOSC) lutte contre la montée des violences et des crimes, elle fait appel à l’application stricte de la loi par la justice et à la préservation de la paix et la stabilité dans le pays. La MOSC s’adresse à la justice en demandant plus d’autorité et de sanctions face à ces criminels et appelle à une mobilisation ferme de la population à travers des campagnes de sensibilisation et de lutte contre la violence. En travaillant sur l’ODD 16, MOSC s’engage vers la paix du pays et la lutte contre violence sexuelle.

Picture one
Photo atelier de Sensibilisation des OSC sur l’ODD16 du 08/05/19

Les récents meurtres d’une collégienne dans le Numakelé à Anjouan et celui d’un jeune homme dans le Badjini à Ngazidja était très terrible dans le pays ce qui a instauré la peur.

 Suite à ces assassinats à répétition, la maison des Organisation de la Société Civile hausse le ton et dénonce dans une conférence de presse tenue dans son siège ces actes de violence.

Plus de soixante associations adhérentes de la MOSC ont pris part à cette rencontre pour montrer combien de fois la montée des actes criminels organisés est prise au sérieux par les jeunes notamment ceux de la MOSC. Les victimes de ces crimes sont principalement des jeunes filles et hommes. Les deux derniers actes de violences sont d’origine sexuelle.

Picture 2
Photo conférence de presse sur la paix et la justice du 22/05/19

L’application stricte de la loi peut enrayer la montée des actes des violences et criminels, qui ont pris une proportion inquiétante.  MOSC appelle également à mettre fin à la culture de l’impunité et à être intraitable avec les malfaiteurs, afin de préserver la paix et la stabilité dans le pays. Nous avons constaté que les jeunes filles sont les plus souvent victimes de ces actes de violences.

Nous demandons à la population en particulier les parents des enfants que chacun doit assumer ses responsabilités avant d’interpeler l’autre.

Car le taux de violence grimpe peu à peu dans le pays. Les causes majeures de ces actes sont :

  • Limitation de différentes cultures que la notre
  • Système éducative qui donne plus d’autorité à ces enfants qui provoque la délinquance juvénile
  • Manque des prisons strictes spéciales pour les agresseurs sexuel et les assassins

En regreffèrent de l’objectif de l’ODD 16, MOSC décide de sensibiliser la justice pour une justice équitable et efficace.

Sensibiliser contre les agressions sexuelles et les crimes organisés, tel été l’objectif fixer par la MOSC dans les cinq (05) ans à venir à compter de l’année 2019.

Le Comores est un pays reconnu à l’échelle mondiale par la paix, la libre circulation à n’importe quel heure que sa soit jour ou nuit. Si nous laissons  ces actes barbares prendre place, l’image du pays pourrait être dégradée dans peu de temps or que la politique du pays est l’émergence à l’horizon 2030. Les infrastructures de qualité qui sont en chantier, le hausse de 3 points de l’économie, la diminution du chaumage, l’égalité » de sexe qui a conduit à la réélu d’une femme gouverneur ne suffisent pas le pays à atteindre l’émergence à l’horizon 2030 si le taux de criminalité augmente de plus en plus.

 « La paix qui était jusque-là une caractéristique spécifique à notre archipel commence à disparaitre à cause des ces  crimes répétitif »

Par rapport aux deux derniers crimes, de la jeune fille et le garçon, les autorités compétentes (le Ministère de l’intérieur, la brigade de recherche, la police scientifique et la justice ont joué un rôle très remarquable et beaucoup plus efficace car tous ces meurtriers sont sous le contrôle de la justice. Ce qui fait que MOSC sensibilise pour que ces criminels soient enfermés dans des prisons sous haut sécurité.

Photo 3
Conférence de presse sur la paix et la justice du 22/05/19

A cet effet, la MOSC est convenu de mettre l’accent sur un objectif de sensibiliser toutes les couches sociales sans laisser personne.

 Cette sensibilisation cible les autorités centrale, la justice, les institutions locales (préfectures, marie), les jeunes, les femmes, les établissements scolaires.

Cette  objectif se réalisera à travers les émissions radiophoniques et télévisées, les journaux, des conférences de presse, des réunions communautaires de chaque préfectures et mairie afin de conscientiser tout le monde en particulier les jeunes femmes et hommes.

 

Ahmed Youssouf, coordinateur des programmes MOSC,

Point focale de l’équipe pays de la CSPPS aux Comores